Actiparc II
34 Allée Champ Dinard
86440 Migné-Auxances

Nouveaux éditeurs

Atlantica sur nos rayons : l’air

L’AIR

 

Gaëlle Perret / Aziz Thiam
TREIZE CHOCOLATSJoachim, douze ans, vit pauvrement avec sa mère à Bayonne. Depuis sa naissance, tous deux n’ont cessé de déménager pour des raisons qu’il ignore. Et puis sa mère tombe malade. Démuni, Joaquim vole des chocolats chez Maître Paillasse : la rumeur populaire dit en effet que la fève de cacao peut soigner n’importe quoi, n’importe qui !
Mais il est hélas trop tard et sa mère succombe avant que des soins ne lui soient apportés. Joaquim ne voit qu’une solution : s’enfuir. Il est alors recueilli par Pépe, un vieux bonhomme bougon et généreux. Une relation amicale s’installe entre eux, nourrie d’une même passion pour le chocolat. Une nuit, un incendie détruit la boutique de Maître Paillasse tandis que la casquette du petit Joaquim est retrouvée sur place. Devra-t-il fuir à nouveau ?
Treize chocolats est un roman d’apprentissage gourmand et généreux qui met en scène une galerie de personnages attachants tous liés d’une manière ou d’une autre au cacao.
Il nous emporte de Bayonne au Japon, en passant par Bordeaux, Londres ou Barcelone et dit, à sa façon, que la vie n’est jamais jouée d’avance.
LES AUTEURS :
Ethnologue de formation, Gaëlle Perret, née en 1974, a le sens du détail et de l’observation sensible. Elle est l’auteur de nouvelles et d’albums jeunesse. Treize chocolats est son cinquième livre publié.
Aziz Thiam, illustrateur et graphiste aime les belles couleurs,les belles images, les belles mélodies, les belles histoires et les belles choses ! Il transmet cet enthousiasme à travers ses images depuis une dizaine d’années et a illustré une dizaine d’albums jeunesse.ISBN : 978-2-7588-0531-1
Format : 16,2 x 22 cm
Prix : 18 € 168 pages
Parution : 21 octobre 2017
Néstor García
Iván Fandiño, demain je serai libreL’histoire d’Iván Fandiño est celle de l’aventure du dépassement, celle d’un torero que les poètes n’ont pas encore encensé mais dont nous parlerons longtemps.
Parce que Fandiño est une légende dont la soif de liberté dépassait tout instinct de sur vie.
Ce 17 juin, il a rencontré le destin que tant de fois il avait semblé rechercher. En son nom et en celui de la vérité, il a mené, avec Néstor García, une carrière faite de sang, de sourires et de larmes.
Leur union n’est pas seulement celle d’un matador et d’un apoderado, c’est celle de deux hommes partis des racines les plus humbles, et qui ont réussi à faire trembler le système archaïque de la Fiesta. Néstor, l’autre « moi » de Fandiño, écrit sur un destin qui va bien au-delà de la simple histoire d’un torero : c’est l’histoire d’un héros, d’une alliance sans faille dans la fraternité et la loyauté. Ce livre, dans lequel sont révélés les secrets les plus nobles mais aussi les plus sombres du monde taurin, ne laissera personne indifférent.
Vous avez devant vous l’histoire d’un mythe qui a vécu comme il est mort et qui est mort comme il a vécu : en cherchant la liberté.ISBN : 978-2-7588-0543-4
Format : 16 x 24 cm
Prix : 22 €
Parution : avril 2018
 

 

LE FLAMENCO DANS LE TEXTE
par Mario Bois« Dans la nuit andalouse, voilà que la fête s’allume et puis
s’embrase. Alors, le chant s’enferme dans le vieux cadre rigoureux des différents cantes, la guitare se met à caracoler, galoper, bondir et son jeu est d’une infaillible technique ; la danse a beau se révéler avec force et spontanément, elle obéit à des règles séculaires extrêmement précises. Par quel mystère ? Le peuple gitano andalou à tout moment le célèbre mais est incapable de l’expliquer.
Il ne sait pas dire, il fait. »

Mario Bois a fait à Paris toute sa carrière d’éditeur de
musique. Chevalier des Arts et des Lettres, il fut président du
Conseil international de la danse auprès de l’Unesco de 1994
à 1997.

ISBN : 978-2-7588-0261-7
Format : 15 x 21 cm
Prix : 21,90 € – 288 pages
Parution : 7 avril 2016

 

 

 

Atlantica sur nos rayons : la terre

LA TERRE

 

LA NOUVELLE AQUITAINE. Inventaire sentimental et patrimonial.
Un livre événementDepuis le 1er janvier 2016, les anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes forment une seule entité : La Nouvelle-Aquitaine. C’est un fait majeur dans l’histoire de la décentralisation française, ce territoire devenant la plus grande région de France (la quatrième en nombre d’habitants, avec près de 6 millions de personnes). Une région qui rassemble en outre 12 départements, 25 grandes villes, un patrimoine à nul autre pareil ; une région synonyme d’océan (720 km de côte), de glisse, d’investissement dans l’innovation et la recherche (3e région économique de France) ; une région au caractère rural affirmé (première région agricole d’Europe), profondément marquée par les cultures
basque, occitane et d’oïl. Il était par conséquent indispensable qu’un grand livre, qu’un beau-livre, rende compte de la formidable richesse de ce territoire.
Pour mettre celui-ci en avant, nous proposons un concept éditorial inédit, une expérience à la fois ludique et pédagogique.
Articulé en deux cents chapitres, tour à tour historiques, gastronomiques,littéraires, sérieux ou insolites, le livre multipliera les formes rédactionnelles et sera illustré de plus de 500 dessins et photographies contemporaines ou anciennes. Des témoignages de personnalités et de grands auteurs achèveront le portrait à la fois intime et pluriel de la région Nouvelle-Aquitaine.
La maquette générale de l’ouvrage, rythmée et flatteuse, le distinguera facilement des livres institutionnels trop souvent limités en terme de créativité et trop souvent passéistes.
Un livre gourmand, intelligent, assumant un équilibre entre le
savoir, les plaisirs et les curiosités pour des lecteurs résidents,
éloignés ou visiteurs.Jean Harambat – Michel Déon – Sébastien Lapaque
Frédéric Schiffter – Frédéric Mitterrand
Olivier Minne – Olivier Mony – Frédéric Beigbeder
Léon Mazzella – André Boniface – Fabrice Gaignault
Alain Gardinier – Emmanuelle Debur
Surf – Périgord – Rock – Marché – Lascaux – BD
Punk – Canard – Futuroscope – Cuisine – Art roman
Chemins de Co mpostelle Fromage – Férias – Laser
Cognac & Armagnac – Rugby – Pin des Landes
Dialectes & langues -Grand Parcs – Guinguettes…ISBN : 978-2-7588-0535-9
Format : 24 x 30 cm
Prix : 28€ 240 pages
Parution : avril 2018
GINSBURGER
les Juifs de Bayonne, des origines à la révolution française précédé de
Ernest Ginsburger, un homme ardent & engagéExposition à venir en mars 2018
Musée basque, BayonneCe texte, écrit dans les années 1930, n’avais jamais été publié ; il est pourtant exceptionnel à plusieurs titres.
Son auteur, ERNEST GINSBURGER, Grand rabbin de Bayonne, homme engagé et résistant, est mort à Auschwitz le 11 février 1943, victime de la barbarie nazie et du régime de Vichy.
En 1893, Henry Léon avait ouvert la voie des monographies régionales avec son livre Histoire des Juifs de Bayonne. Les publications d’Anne Zink et de Gérard Nahon, spécialistes des communautés juives du Sud-Ouest des XVIe-XVIIIe siècles, ont offert de nouvelles et passionnantes perspectives. Mais restait dans l’ombre l’œuvre de Ginsburger.
Ernest Ginsburger est un diplomate, un intellectuel, mais également un historien ; son travail le démontre par son approche méthodologique, par son apport bibliographique, par la recherche et le croisement des sources et par l’analyse des faits.
Divisé en trois parties, l’ouvrage décrit et analyse la communauté juive des XVIe -XVIIIe siècles.Il explore le dynamisme économique des
« marchands portugais » et relate les relations difficiles et souvent conflictuelles avec son environnement non juif.
Précédé et enrichi d’une biographie d’Ernest Ginsburger, ce texte n’a pas vieilli. Il complète utilement l’historiographie des Juifs de Bayonne et celle plus générale des Juifs de France sous l’Ancien Régime.Anne Oukhemanou est docteur en histoire. elle s’intéresse depuis plusieurs années aux Juifs de Bayonne, de sa région et en particulier au XIXe siècle. Lors de conférences, par la publication d’articles, elle fait connaître cette minorité religieuse bien intégrée dans la société de son temps et élément essentiel de l’histoire locale.ISBN : 978-2-7588-0542-7
Format : 15 x 21 cm
Prix : 21 €
Parution : février 2018
 
 

LES NOUVEAUX TERRITOIRES DU DESIGN. Donner sens et forme au futur

Dans un monde bouleversé par la révolution digitale, le design constitue une dimension clé de la valeur et de la transformation positive de la société. C’est fort de cette conviction et pour alimenter réflexions, idées, inspirations auprès de tout un chacun, usager, amateur de design, acteur de l’entreprise, étudiant, citoyen préoccupé par le monde de demain, qu’est née l’idée et l’envie d’un livre sur « Les nouveaux territoires du design ».
Réalisé avec le soutien de la CCI des Landes et de la toute nouvelle Fondation de l’Ecole supérieure de design des Landes, ce livre rassemble les contributions d’acteurs et d’observateurs du design, architectes, entrepreneurs, industriels, designers, spécialistes de l’innovation, créateurs… Un horizon varié de talents et de figures pour une vision et une réalité élargies du design et de ses implications dans nos vies et nos usages.
Explorer les nouveaux territoires du design, c’est explorer tout à
la fois :
Les territoires d’innovation, les démarches de disruption,
de ré-invention, de création de valeur dans l’entreprise, vers
ses produits et ses services ;
Les territoires numériques et les nouveaux usages d’un
monde désormais ultra-connecté, alimenté par la data et les
nouvelles technologies ;
Les territoires de vie, avec de nouveaux champs d’application
du design, en lien avec les besoins de sens, de nature, de
vision responsable du monde.
Ce livre de témoignages, d’apport d’idées et d’expériences, se
veut inspirateur d’une vision renouvelée du design, un design
de progrès et d’innovation, un design réinventé et responsable,
un design porteur du meilleur futur possible.
Les contributeurs à cet ouvrage :
Chantal Hamaide, Pierre Agnès, Stéphane Gauthier, Bernard Reybier
Antoine Fenoglio, Hugues Le Bret, Bertrand Jacoberger, Christophe
Chaptal de Chanteloup, Henri Lemestrel, Isabelle de Pontilly, Christian
Guellerin, Eddie Obeng (design thinking et outils numériques), Jean-
Georges Micol, Morvan Boury, Guillaume Lelait, Loeve Saint Ourens,
Lionel Armand, Sandrine Murcia, Sarah Skinner, Bernard Larrivière,
Anne-Marie Sargueil, Patrick Norguet, Samuel Mayer, Valérie Fernani,
Jean-Luc Baldelli, Nathalie Worlberg, Alex Jaffray, Patrick Arotcharen,
Jean-Louis Iratzoki, Marti Franch, Jean Coussau, Alexander von Vegesack

ISBN : 978-2-7588-0538-0
Format : 16 x 24 cm
Prix : 20 € – 150 pages
Parution : 15 décembre 2017

Guide Pays basque sud: passez la frontière !

Allons de l’autre côté ! Passons la frontière ! Franchissons le pont d’Hendaye, qui enjambe la Bidassoa, pour partir à la découverte d’un « autre » Pays basque, un univers différent, où tout est plus grand et plus imposant que de ce côté-ci (de la frontière) !
Le Pays basque sud ou espagnol, appelé aussi Hegoalde en version euskara, c’est plus de 3 millions d’habitants contre 300 000 en France, au Nord (Iparralde), répartis sur quatre provinces, Gipuzkoa, Biscaye, Alava et la Navarre, dominées par des agglomérations à dimensions internationales comme Bilbao et son musée Guggenheim ou Saint-Sébastien et sa somptueuse baie de la Concha. Dans l’esprit des gens d’ici (les euskaldun, ceux qui parlent basque), il n’y a toutefois qu’un Pays basque, Euskal herria, celui des sept provinces (« zazpiak bat »,les sept [font] un) : Labourd, Basse-Navarre et Soule, côté français, s’ajoutant aux quatre précitées.
Cette unité, qui n’est pas que de façade, vous le découvrirez dans ce guide, est caractérisée par la pratique de la langue basque (euskara), plus parlée de l’autre côté qu’ici, et la défense d’une culture commune, homogène autour des danses, chants, fêtes, mythes et autres légendes. Sans oublier un authentique art de vivre au
coeur duquel trône la gastronomie.

BILBAO – PINTXOS – NAVARRE – RIOJA ALAVESA
PAMPELUNE – FERIA – TXULETA – MUNDAKA
SURF -GUGGENHEIM – ZUMAIA – BALENCIAGA
VINO TINTO – GERNIKA – CHIPIRONES

ISBN : 978-2-7588-0532-8
Format : 12 x 19 cm
Prix : 13 € 152 pages
Parution : mai 2017

 

 

Atlantica sur nos rayons : le feu

LE FEU

 

Olivier de Baillenx
BONI 70, un printemps de rugbyAndré Boniface, centre mythique du rugby des années 1960 formait avec son frère Guy une paire sans égal qui prit fin avec la mort de ce dernier dans un accident de voiture la nuit du 1er janvier 1968. André arrêta toute activité liée au rugby à la mort de son frère. Sa douleur et son aversion étaient si fortes que regarder un match à la télévision lui était insupportable.
Au printemps 1969, son club du Stade Montois lui demande d’entraîner l’équipe qui perd pied dans le championnat. Il accepte de relever le challenge. Trois mois plus tard, l’ouvreur titulaire se blesse gravement. Et André rejoue à l’âge de 35 ans. L’équipe qu’il entraîne et qu’il va diriger comme capitaine est composée d’une poignée de vieux briscards (dont l’immense Benoît Dauga) et de minots de 20 ans dans les lignes arrières pour qui André est le modèle absolu. Il développe un rugby fidèle à sa philosophie et à ce qu’il a pratiqué avec Guy : tout pour l’attaque, le jeu, les cadrages débordements,la fameuse passe croisée et ça marche.
Le livre est un récit centré sur la période 1969 – 1972 au terme de laquelle André cesse d’entraîner dans des circonstances picaresques. C’est une vraie belle histoire de rugby avec la renaissance d’un grand joueur, la transmission d’un style de jeu à une nouvelle génération, qui repose sur le don (la passe),
le mouvement et l’évitement (plutôt que le choc frontal). André lui-même mais aussi nombre de ses anciens partenaires témoignent de cette histoire unique et donc universelle, nourrie également des souvenirs personnels de l’auteur qui restitue une époque, une ville, un club, un jeu.D’origine montoise et passionné de rugby depuis son plusjeune âge, Olivier de Baillenx connaît bien le rugby landais pour y avoir déjà consacré un livre, Finale 63, qui retrace la grande finale qui opposa le Stade Montois à l’US Dax de Pierre Albaladejo.ISBN : 978-2-7588-0533-5
Format : 15 x 21 cm
Prix : 22 € 200 pages
Parution : mars 2018
L’AVENTURE SIGMA 1965/1996
Histoire d’un festival d’avant-garde
Emmanuelle Debur1965, le festival Sigma secoue Bordeaux la notable. Les Living theater, le Magic Circus ou Jan Fabre font de la belle endormie un terrain d’agitation et d’expérimentations sans précédent. Pink Floyd, Bartabas ou Sankaï Juku partagent cette scène explosive et avant-gardiste, avec les bagnards du Barbwire Theatre, les travestis Mirabelle : du sexe, de l’art contemporain… du sang, celui dont se badigeonne Yolande Moreau en 1984 pour Sale affaire du sexe et du crime.
1996, fin de l’aventure, naissance d’un mythe.ISBN : 978-2-7588-0452-9
Format : 17 x 24 cm
Prix : 23 € 224 pages
Parution : octobre 2017
 
  PICASSO, UN ÉTÉ 1918
Jean-François Larralde« C’est dans une ambiance très particulière que Picasso va séjourner à Biarritz pendant l’été 1918. Nous sommes à la fin de quatre années de guerre, les grands blessés sont les nouveaux pensionnaires de quelques grands hôtels de la ville qui ont été réquisitionnés et transformés en hôpitaux. Les rapatriés poussés en chaises roulantes ou déambulant avec des béquilles croisent des étrangers de toutes nationalités, des marchands d’art, des antiquaires, des aristocrates attirés par la cité impériale en raison de sa situation géographique et de ses vertus thérapeutiques balnéaires.
Madame Errazuriz, passionnée d’art et collectionneuse, est à Biarritz ; elle a du mal à contenir sa joie à l’idée de recevoir chez elle Pablo et Olga qui doivent arriver en voyage de noces le 30 juillet. Très amoureux d’Olga, Picasso observe cet été-là avec son regard d’artiste aiguisé les changements du monde de demain,la vie sous le soleil, remarquant tout particulièrement ces costumes de bain que portent les femmes, maillots collants sans manches, dont les jambes s’arrêtent bien au-dessus du genou, avec un décolleté très arrondi et de simples bretelles. »Jean-François Larralde, historien d’art, professeur, directeur de musée, conférencier et commissaire d’expositions est aussi auteur de textes sur l’art moderne etcontemporain.L’ÉTÉ PROCHAIN SE TIENDRA LA PREMIÈRE EXPOSITION CÉLÉBRANT LE TRAVAIL DU MAÎTRE À BIARRITZ. À LA MANIÈRE D’UN CATALOGUE, CE LIVRE ACCOMPAGNE CETTE EXPOSITION INÉDITE ET EXCEPTIONNELLE.ISBN : 978-2-7588-0546-5
Format : 17 x 24 cm
Prix : 25 €
Parution : fin juin 2018
TRUSKOOL.
Une histoire du graffiti
à Toulouse
par Olivier GalLe graffiti a fait son apparition à Toulouse au milieu des années 1980. Il ne compte au départ qu’une poignée d’acteurs.
Quelques jeunes passionés vont rapidement émerger, se réunir et donner naissance à l’un des groupes les plus influents d l’histoire du graff’ français : la Truskool.Né en 1977 en région parisienne, Olivier Gal est installé à Toulouse depuis 2004 où il travaille d’abord dans le domaine de la production musicale et radiophonique. Il collabore avec des artistes tels qu’Amandine Urruty, Dran, Miss Van, Pierre Vanni ou encore Winshluss. En 2009, il présente une exposition collective réunissant plusieurs membres de la Truskool et tisse à cette occasion des liens avec les principaux acteurs du graffiti toulousain.Format : 17 x 24 cm
Prix : 22,90 € 288 pages
ISBN : 978-2-7588-0104-7
Parution : 04/05/2016
 

les éditions Atlantica arrivent dans nos rayons : l’eau

Laissons donc cette maison se présenter :

Atlantica éditions édite des livres depuis 1983. Depuis lors, les mathématiques, l’électro-ménager et le tennis ont remarquablement progressé.
Mais l’édition, mais les livres? On avait plutôt prédit leur disparition et il n’en fut finalement rien.

De même les éditions Atlantica, sont-elles encore là, trente ans après. Elles s’intéressent aux punks, aux toros, à la communauté juive, au jazz, au graffiti, à l’architecture, aux baleines, au nihilisme balnéaire d’un philosophe-surfeur ; elles s’intéressent à tout à condition que notre vaste région n’y soit pas étrangère, et à condition surtout de ne jamais céder au passéisme.
D’aucuns disent que nous faisons du «local». A ceux-là, nous offrons cette phrase ensorcelante de Miguel Torga : «L’universel, c’est le local moins les murs.»

Voici quelques ouvrages du fonds de plus de  3 000 références pour vous mettre en appétit

 

L’EAU

 

David Davis
Waterman. la vie aquatique de Duke KahanimokuWaterman est la première biographie exhaustive consacrée à DUKE KAHANAMOKU (1890-1968), nageur, médaillé aux Jeux olympiques de 1912, 1920 et 1924, surfeur et véritable icône hawaiienne : le waterman ultime, un être humain voué à toutes les pratiques océaniques.
Bien avant que Mark Spitz et Michael Phelps n’effectuent leurs premières brasses, Kahanamoku émergea des eaux lointaines de Waikiki pour devenir la première superstar américaine de la natation olympique. Le premier «poisson humain » établit plusieurs douzaines de records mondiaux et resta au sommet de cette discipline pendant bien plus de dix ans. Sa rivalité avec Johnny Weissmuller transforma la compétition de natation d’un spectacle anodin et marginal en un événement de premier ordre. Kahanamoku utilisa sa renommée olympique pour faire connaître au monde le surf, une activité jusqu’alors quasiment inconnue au-delà de l’archipel hawaiien. Fièrement campé sur son longboard traditionnel en bois, il propagea le surf de l’Australie à Hollywood et de la Californie au New Jersey. Nul autre athlète américain n’a eu plus d’influence que lui sur ces deux sports et pourtant, il demeure une figure énigmatique et méconnue : un Polynésien à la peau bronzée qui fit face à l’ignorance et au racisme bien avant Joe Louis, Jessie Owens et Jack Robinson.
Le lien étroit de Kahanamoku avec sa terre natale était essentiel.
Né dans un royaume d’Hawaii encore indépendant, il fut shérif d’Honolulu pendant la Seconde Guerre mondiale et devint ensuite l’ambassadeur mondial de l’esprit aloha jusqu’à sa mort en 1968, neuf ans après l’accession d’Hawaii au statut de cinquantième État des États-Unis.
Dans Waterman, DAVID DAVIS, journaliste américain plusieurs fois récompensé pour ses travaux, retrace le destin exceptionnel de Duke Kahanamoku dans et hors de l’eau, son élément naturel.
« Waterman de David Davis rend enfin à Duke Kahanamoku,
icône hawaiienne, l’hommage qui lui est dû. Il le replace à la tête du panthéon des dieux du surf tout en évoquant sa noblesse d’âme typiquement hawaiienne dont il reste l’archétype. »
The Wall Street Journal
Jean-Emmanuel Deluxe
BEACH BOYS. Un été sans finCet ouvrage est une plongée subjective dans l’épopée des Beach Boys et de son célèbre chanteur, Brian Wilson.
Les Beach Boys sont, en France, souvent réduits à leurs débuts dans la Surf Music. C’est oublier qu’avec « Pet Sounds » et « Smile », ils furent les seuls artistes capables d’égaler voire surpasser les Beatles. Dans cette biographie menée au rythme d’une bande-son californienne, vous découvrirez que derrière les sourires de façade se cachent des drames et une vraie mélancolie.
Le lecteur saisira en quoi le destin de Brian Wilson, génial « idiot, savant » est une parabole sur le mythe pop de la Côte Ouest et de l’été sans fin.Diplômé des Beaux-Arts, Jean-Emmanuel Deluxe est un spécialiste en pop culture, un auteur et un artiste. Journaliste pour Citizen K, Rock & Folk, Transfuge, Schnock et bien d’autres, il est aussi le boss du label Martyrs of pop qui s’est illustré avec April March, Jacques Duvall et Jay Alansky. Il prépare son premier roman et la sortie de son album au casting impeccable. Fasciné par les 60’s californiennes et Brian Wilson, l’écriture de cette « Vie de Brian » lui semblait naturelle.ISBN : 978-2-7588-0547-2
Format : 15 x 21 cm
Prix : 21 €
Parution : avril 2018
 
 

Surfing moments par François lartigau

Il fut un frondeur, un vrai, mordu de vagues, de voyages et d’expériences. Comme peu d’autres, il a vécu l’aventure du surf moderne, a connu la contre-culture de la glisse, la découverte des spots secrets, la route, les drogues, la marginalité.
Au cours de ses aventures, de Biarritz à l’Australie en passant par l’Afrique du Sud, Hawaii et Bali, il ne s’est jamais défait de ses carnets et scrap-books, tous remplis d’anecdotes, de dessins et d’aquarelles, sauvegardant ainsi ce qu’il appelait les « Surfing Moments ».
Plusieurs mois avant de s’éteindre le 13 décembre 2016, François Lartigau avait entrepris de tout raconter. Trop diminué par la maladie, conscient qu’il ne pourrait aller au bout de son dernier projet, il a demandé à son ami surfeur et écrivain Alain Gardinier de l’aider à réaliser le livre dont il rêvait.
Plonger dans Surfing Moments, c’est embarquer pour un superbe voyage où les souvenirs se mêlent aux tubes de couleurs et à l’eau salée.
Ce récit unique nous transporte dans l’univers d’un homme fou d’océan, de mouvement et d’absolu.
Né au Niger en 1949, François Lartigau a grandi à Biarritz avec son frère Jean-Marie. Figure majeure de l’histoire du surf français et international, surfeur hors pair, le Biarrot est également un artiste qui ne quittait jamais son carnet d’aquarelles et son harmonica. Les plus grands créateurs du surf art se revendiquent de ce créateur libre et rebelle qui a totalement consacré la dernière partie de sa vie à la création picturale.
Amis de trente ans, Alain Gardinier et François Lartigau partageaient une même passion pour le surf, la musique et l’art. Réalisateur et auteur de nombreux ouvrages chez Atlantica (Ride the Wild Surf, Surf Culture, Miki Dora) Alain Gardinier a accompli l’un des rêves de son frère de surf : coucher sur papier ses chers Surfing Moments.

ISBN : 978-2-7588-0517-5
Format : 23,5 x 31 cm
Prix : 32 € – 272 pages
Parution : 13 avril 2017